Son déodorant

Si vous êtes ici, c’est que vous avez sûrement lu mon article sur l’industrie du déodorant ! À juste titre, il existe de nombreuses recettes pour faire soi-même son déodorant et ainsi éviter d’avoir recours aux cosmétiques douteux. En terme d’efficacité, toutes les préparations que je vais vous présenter se valent. C’est parmi les temps de fabrication, mode d’utilisation, texture et senteur que vous aurez à choisir.

Il existe plusieurs ingrédients naturels, à combiner, pour confectionner un déodorant efficace (je vous ai mis des liens vers les produits disponibles chez Aroma-Zone – je ne suis pas sponso, je trouve qu’ils sont d’une grande qualité, avec un soin apporté à la transparence et la pédagogie) :

  • Fécule de maïs : texturant et absorbant
  • Arrow-root, fine poudre obtenue à partir du rhizome (tige souterraine) de la maranta arundinacea, cultivée principalement en Amérique latine : texturant, matifiant et absorbant
  • Bicarbonate de soude : assainissant et asséchant
  • Vinaigre de cidre, de préférence bio, issu de la double fermentation des pommes. Son ph de 5 est très similaire à celui de la peau compris entre 5,5 et 6,5 : bactéricide, rééquilibrant et antifongique, il laisse la peau lisse. Il a de nombreuses autres vertus pour lesquelles vous trouverez quelques recettes sur le blog The Happy Therapy :
    • En lotion nettoyante des peaux grasses, il régule le sébum et resserre les pores
    • En compresse sur les taches brunes pour les estomper
    • En seconde eau de rinçage sur les cheveux pour plus de brillance et moins de pellicules
    • En boisson pour faciliter la digestion et vaincre la mauvaise haleine
  • Citron, riche en vitamine C et en acide citrique, il peut provoquer des irritations surtout s’il n’est pas coupé avec de l’eau : antiseptique et antibactérien
  • Beurre de karité : hydratant
  • Huiles de coco, d’abricot : hydratantes et nourrissantes
  • Aloé vera : hydratant, apaisant, réparateur et purifiant
  • Les hydrolats :
    • Hamamélis : purifiant, astringent et anti-transpirant
    • Rose : apaisant et purifiant
    • Menthe : rafraîchissant, purifiant et anti-transpirant
  • Les huiles essentielles – Ne conviennent pas aux femmes enceintes et allaitantes :
    • Palmarosa : purifiante et assainissante (antibactérienne et antifongique)
    • Tee trea : purifiante et assainissante (antibactériennes, antifongiques et antivirales)
    • Sauge sclarée, cultivée en France : purifiante (antimicrobienne et antibactérienne)
    • Lavande vraie ou fine, cultivée en France : purifiante (antiseptique et antibactérienne)
    • Citron : purifiante et assainissante (antiseptique, bactéricide et antivirale)

Déodorants à ingrédient unique

Parmi cette liste d’ingrédients, trois d’entre eux ont des pouvoirs déodorants, voire anti-transpirants, naturels et peuvent être utilisés tout seul. C’est le cas de l’huile essentielle de palmarosa dont une goutte sous chaque aisselle suffit. Elle est naturellement composée de 83% de géraniol1, antibactérien et antifongique à l’odeur de rose, et de farnesol2, composé aromatique. À noter que ces deux constituants biochimiques font partis des 26 allergènes réglementés par l’Europe et qu’il est donc important de vérifier votre tolérance avec une goutte d’huile essentielle de palmarosa à l’intérieur du poignet. De plus, elle est interdite aux femmes enceintes et allaitantes.

utopylogie huile essentielle de palmarosa image une cheap fille
image Une Cheap Fille

Une Cheap Fille a testé l’efficacité d’une goutte d’huile essentielle de palmarosa sous chaque aisselle et approuve ! Toutefois, si, sur un plan pratique, elle conseille cette méthode de manière ponctuelle, je ne peux qu’approuver. Adepte du livre Ma bible des Huiles essentielles de Danièle Festy3, il faut effectivement opérer quelques règles de bases pour leur utilisation :

  • Les huiles essentielles pénètrent facilement dans la peau, surtout sans huile végétale de support. Toutefois cette dernière empêche l’irritation pouvant apparaître à la longue.
  • Ne pas utiliser les huiles essentielles de façon prolongée, même à faible dose. Il est nécessaire de toujours prévoir des périodes pendant lesquelles on ne se traite pas. Il faudrait une semaine de pause toutes les 3 semaines.
utopylogie bicarbonate de soude image une cheap fille
image Une Cheap Fille

Une Cheap Fille a également testé le bicarbonate de soude en tant que déodorant et a été conquise par son action antibactérienne et asséchante ! Pour cela, elle applique la fine poudre blanche sur ses aisselles légèrement humidifiées. Par contre, de part son côté abrasif, le bicarbonate de soude utilisé sans aucune base huileuse est à proscrire sur les peaux fragiles et lésées par l’épilation4. Attention également lors de son achat en magasin :

  • Bicarbonate de soude et bicarbonate de sodium sont deux appellations pour un seul et unique produit. À ne surtout pas confondre avec la soude en cristaux qui est un puissant dégraissant.
  • Il existe deux bicarbonates qui se différencient par leur qualité : le bicarbonate technique/ménager (moins pur) et le bicarbonate alimentaire, pouvant être utilisé en cosmétique.

Le bicarbonate de soude est disponible à l’état naturel à partir de gisements minéraux de natron ou de trona. En Europe, depuis 1863, il est mis en œuvre à échelle industrielle par synthèse du sel et de la craie. Malgré la biodégradabilité du produit fini, le bicarbonate de soude n’est pas complètement neutre pour l’environnement. En effet, le procédé Solvay, du nom du chimiste Belge qui en est à l’origine, produit des rejets alcalins relâchés dans le milieu naturel5.

utopylogie eau florale hydrolat d'hamamélis de virginie image melvita
image Melvita

L’hydrolat d’hamamélis est naturellement anti-transpirant. C’est-à-dire que ses propriétés astringentes resserrent les pores et ainsi diminuent la sensation d’humidité sous les aisselles. De plus, il est purifiant et donc prévient les mauvaises odeurs. À utiliser avec une pompe spray, c’est un déodorant naturel idéal pour les transpirations faibles à moyennes.

Déodorants solides

Sur son blog, LaLu Totale propose une recette très efficace de déodorant en pot, à appliquer avec les doigts. Le mélange des ingrédients forme une pâte qui fond au contact de la chaleur de la peau et dépose un film à sa surface. Ce déodorant est composé d’ingrédients hydratants « solides » (huile de coco et beurre de karité) à l’odeur et au toucher très agréables, et surtout très précautionneux des peaux sensibles. Son efficacité est activée par la présence de bicarbonate de soude, de fécule de maïs et d’huiles essentielles assainissantes.

utopylogie déodorant solide en pot image LaLu Totale
image LaLu Totale

Si vous préférez les déodorants en stick, il suffit d’ajouter à cette même recette un peu de cire spécial cosmétique, comme par exemple la cire de carnauba bio, afin de la solidifier. Il faudra toutefois mouiller un peu votre déodorant avant utilisation afin d’appliquer une fine couche de crème sous chaque aisselle. Une recette complète est disponible sur le site Aroma-Zone.

utopylogie  déodorant solide avec cire de carnauba bio image Aroma-Zone
image Aroma-Zone

Déodorants liquides

Julien Kaibeck, animateur, chroniqueur et blogueur spécialisé dans la santé au naturel et la biocosmétique, propose de nombreux conseils, décryptages et recettes sur son site internet L’essentiel de Julien. Dans un article, consacré aux déodorants, il conseille des produits du commerce certifiés Slow Cosmétique :

Et surtout quelques recettes, dont un déodorant liquide pour déo-bille à l’aloé vera, idéal pour les peaux sensibles. La base hydratante est alors liquide (aloé vera et huile de noyaux d’abricot). À cela viennent s’ajouter les ingrédients anti-transpirants et purifiants (l’hydrolat, le bicarbonate de soude et les huiles essentielles).

Après toute cette sensorialité, ma recette de déodorant risque de vous paraître un peu rustique ! Mais on ne se refait pas et comme je vous le disais lorsque je vous ai partagé la chantilly hydratante pour le corps, je suis une adepte du moindre ingrédient… et du moindre effort. Je le confectionne dans un flacon en verre, avec pompe spray :

utopylogie déodorant 1/3 de jus de citron
1/3 de jus de citron
utopylogie 1/3 de vinaigre de cidre
1/3 de vinaigre de cidre
utopylogie 1/3 d’eau + 5 gouttes d’huile essentielle pour 100ml de déodorant
1/3 d’eau + 5 gouttes d’huile essentielle pour 100ml de déodorant

Je ne vous cache pas la légère odeur vinaigrée pendant les 30 premières secondes, qui s’estompe assez vite. Mais surtout son efficacité même après une séance de sport !

[1] Geraniol, fiche INCI Beauty

[2] Farnesol, fiche INCI Beauty

[3] Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, Quotidien Malin Éditions par Leduc’s Édition, 2008, à acheter d’occasion sur Gibert Joseph ou neuf chez votre libraire de quartier

[4] Le bicarbonate de soude et ses bienfaits sur votre peau, Passeport Santé

[5] Introduction pages 14 à 20 : Caractérisation et modélisation d’un procédé pilote de captage de CO2 par carbonatation des saumures alcalines et séparation des phases en colonnes de flottation. Patrice Piriou, Université de Lorraine, 2014. NNT : 2014LORR0136. tel-01750985


Une réflexion sur “Son déodorant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s